Fiche n°8 : Les questions d’urbanisme

La densification urbaine au sud de Nantes est un argument récent pour justifier la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes. Si des surfaces constructibles étaient  effectivement libérées, nous estimons à 4000 le nombre de personnes supplémentaires pouvant être accueillies, ce qui est bien loin des chiffres annoncés de 15 ou 16 000 personnes.
Un argument des porteurs de projet est le suivant : le départ de l’aéroport de Nantes-Atlantique libèrerait les contraintes du Plan d’Exposition au Bruit sur 600 ha urbains existants, permettant ainsi le renouvellement et la densification  urbaine.
Christophe Clergeau, premier vice-président de la Région a notamment affirmé que cela permettrait d’accueillir 15 000 habitants à l’intérieur du périphérique (France 3, le 23 novembre 2012) ; le tract du PS  «Pourquoi je dis oui » parle de logements pour « 16 000 personnes en plein  cœur de l’agglomération ».

Les contraintes du PEB (plan d’exposition au bruit)



fich08-schema01Zone A et B (rouge et orange) : pas de nouvelles habitations autorisées
Zone C (vert) : pas de densification d’habitations, c'est-à-dire que la construction de logements ne doit pas amener plus d’habitants dans la zone qu’avant la construction (c’est donc néanmoins possible s’il y a eu une démolition préalable). La construction de bâtiments à usage industriel ou commercial est autorisée, de même que la construction d’équipements publics ;
Zone D (bleu, la plus large) : aucune restriction de construction, information obligatoire  sur le  bruit.

 schéma : Partie nord du PEB, sur Bouguenais (Couëts) et Rezé (Atout sud)

 

 

Les superficies qui seraient libérées dans l’agglomération
Trois communes de l’agglomération sont concernées par la zone C du PEB de Nantes Atlantique :

  • Rezé, pour une toute petite partie de son territoire au nord ;
  • Bouguenais, sur le quartier des Couëts ;
  • Saint-Aignan de Grandlieu, au sud mais pas au cœur de l’agglomération !

Seules Rezé et Bouguenais nous semblent donc concernées par des hectares « libérés à l’intérieur du périphérique » ou juste à côté.



fich08-schema021- Sur Rezé, la ZAC des Isles en zone d’Atout sud (plan ci contre) est une zone à urbaniser d’environ 49 ha, dont moins de 15  sont actuellement gelés par la zone C du PEB (zone entre les deux traits noirs).
Le PLU de Rezé concernant la Zac des Isles présente des activités commerciales (turquoise), des bâtiments tertiaires (mauve),
des équipements publics et de l’habitat diversifié (orange) pour environ 1 100 logements.

schéma : ZAC des Isles en zone d’Atout sud, à Rezé

 


Ces derniers sont plutôt prévus le long de la Loire, dont une partie en zone C du PEB. Sur cet espace, existent déjà deux villages protégés par leur valeur architecturale « historique». En cas de suppression de la contrainte du PEB, il resterait la possibilité de construire environ 400 logements (estimation) sur la zone gelée encore libre, donc d’accueillir  environ 1 000 personnes.

Remarques :

  • il est possible de modifier les îlots d’aménagement et de déplacer les implantations des logements ainsi « perdus » sans changer profondément le projet global de la ZAC.
  • Même en l’absence de PEB, on ne pourrait pas dans cette zone construire ce qu’on veut : le PPRI (Plan de prévention des risques d’inondation) classe une partie de la zone impactée par le PEB en zone à aléa fort ou moyen.

 

2- Sur Bouguenais Les Couëts, 4 zones classées « 2AU » sont actuellement en zone C du PEB, pour une superficie totale de 21,6 ha. Si ces zones étaient libérées des contrainte de construction, on pourrait y réaliser 1 000 logements c'est-à-dire accueillir environ 2 500 personnes [1].

Conclusion : même avec une plus grande densification, la suppression du PEB ne permettrait de loger  guère plus de 4 000 personnes de plus dans l’agglomération nantaise. Pour atteindre 15 000 ou 16 000 personnes supplémentaires à l’intérieur du périphérique, il faudrait modifier le PLU de Bouguenais et supprimer des terres agricoles, en bordure du périphérique et/ou densifier massivement l’existant… c'est-à-dire transformer complètement le quartier des Couëts à Bouguenais par exemple. Enfin, la densification de l’agglomération est déjà en cours sur le sud Loire (Rezé, Bouguenais, Saint-Sébastien, Les Sorinières), l’aéroport ne l’empêche pas.

Superficies libérées en dehors de l’agglomération ?

fich08-schema03Si les 600 ha  sont  ceux de  la zone aéroportuaire actuelle (320 ha) + zones dans le PEB, rappelons que  ce périmètre est d’abord une zone d’activités et que Bouguenais est déjà coupée en deux zones urbaines.

Une consultation des élus locaux et des habitants serait nécessaire pour valider cette bien curieuse hypothèse !
Vue de Nantes Atlantique vers l’Est : piste, taxiway ; puis parkings, aérogare ; puis Airbus et zone d’activité

 

 

Les problèmes réels : le prix du foncier et l’emploi
La première raison du départ des ménages jeunes et/ou modestes hors de l’agglomération est le prix du foncier, insuffisamment maîtrisé depuis 20 ans. Une véritable politique du logement devrait d’abord se pencher sur cette question plutôt que d’offrir aux promoteurs privés toujours plus d’opportunité de «faire de l’argent».

Le Sud-Loire a d’abord besoin d’emplois : sur les 309 000 emplois de l’agglomération, 2/3 sont au nord de la Loire, provoquant une « transhumance» de plusieurs milliers de véhicules par jour. La zone C du PEB n’interdit absolument pas de développer des activités économiques, de type industriel ou commercial. C’est d’ailleurs ce qui est prévu sur la zone 1AUe du Moulin cassé à Bouguenais (près de la porte de Retz).

Voir aussi Fiches bruit, Personnes survolées

Sources : Code l’Urbanisme (article L 147-5), PLU de Bouguenais ; PLU de Rezé ;  AURAN

-----------------------------------------------------------------
[1]Hypothèses retenues : densité semblable à la dernière opération, Grande Ouche, 320 logements sur 7,5 ha ;  2,5 personnes par logement ce qui est supérieur au taux habituel

 

 

 

Télécharger la fiche technique
telechargement-pdf
Télécharger le livret complet
telechargement-pdf